Histoire du Luigino

Piece-Luigino_face1666

À l’initiative des moines de Lérins, voilà plus de trois siècles, l’Hôtel de Monnaies fut créé à Seborga pour frapper sa propre monnaie. L’adjudication en fut donnée à Bernard Bareste de Mougins par le Prince Abbé César Barcillon.

Le droit de battre monnaie (Jus cudendi) est une prérogative de la souveraineté.

Les anciennes pièces, frappées en or et argent dont le nom bien connu en France est « LUIGINO » car elles s’échangeaient contre la valeur d’un quart de Louis français, portent sur une face l’effigie de Saint-Benoît avec l’inscription « DECUS ET ORNAMENTUM ECCLESIAE », sur le revers un écu surmonté d’une couronne fleurie, une mitre abbatiale entre deux palmes et, au-dessous, l’année et l’inscription
« MONASTERIUM LERINENSE PRINCEPS SEPULCRI CONGREGATIONIS CASSINENSIS ».

On peut noter dans cette inscription la dualité des communautés des moines de Lérins et de ceux de Seborga.

En effet, si les mots « Monasterium Lerinense » attribuent l’Écu au monastère de Lérins, le mot « Sepulcri » était le nom primitif employé pour évoquer Seborga et surtout son Hôtel de Monnaies.

Piece-Luigino_pile1666
La monnaie en 2017

La monnaie de la Principauté de Seborga, le Luigino, est indexé sur le Dollar US$, avec l’obtention d’un code ISO 4217 Alpha 3 (SPL).

Cours actuel de la devise via CURRENCY XE : www.xe.com/fr/currency/spl-seborgan-luigino